Les électrons libres

Un forum pour refaire le monde qui en a bien besoin
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Non à l'augmentation des minimas sociaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
François Carton



Nombre de messages : 342
Localisation : Manhal-15150 Laroquebrou
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Non à l'augmentation des minimas sociaux   Mar 20 Mar 2007 - 16:19

Je vais encore pas m’attirer la sympathie de beaucoup ici, mais à nouveau j’attire votre attention sur la démagogie de tous les candidats « anti-libéraux », José inclus, quant à l’augmentation de 300 euros du RMI par exemple.



Tout d’abord mettre en avant le RMI plutôt que le Droit absolu à un travail adapté aux aspirations/possibilités de chacun, témoigne d’une bien faible volonté.

C’est promouvoir l’hypocrisie sociale (donner du fric à rien foutre pendant que des clandestins ramassent notre merde et construisent le pays) au lieu de donner de la dignité à travers des emplois valorisants et d’intérêt social (du type « emplois jeunes étendus à tous les âges).



Ne vaudrait-il pas mieux transférer les budgets de l’assistanat/flicage en direction d’emplois publics ou associatifs qui pourraient profiter à l’aide auprès des vieux, à l’environnement ou toute autre chose utile ?



Ne vaudrait-il pas mieux abolir le RMI, garantir un Revenu Minimum d’Existence débarassé de l’humiliant contrôle social mais sans augmentation (pas 300 euros en tous cas) pour que le travail demeure plus attractif ?



Ne devrions-nous pas plutôt revendiquer le Plein Emploi ?



Puis si nous voulons être crédibles, il nous faut chiffrer de telles propositions.

Or si nous voulons régulariser tous les Sans-papiers, ce qui me semble bien plus important que la revalorisation des minimas, nous ne devons pas occulter le coût d’une telle opération : ces gens qui jusqu’à présent travaillent en se cachant, souvent sans pouvoir se soigner, auront alors droit à la sécu, à une retraite, à des salaires meilleurs…



Enfin, au lieu de rémunérer plus, on peut dépenser moins. Ce qui serait plus en phase avec l’idée de rompre avec la société de consommation (« toujours plus »), qui je crois est tout-de-même un de nos objectifs.

Donc on pourrait revendiquer plutôt la gratuité du logement, la baisse du prix du billet de train, de l’eau… ça serait bien plus cohérent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antoine



Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: Non à l'augmentation des minimas sociaux   Mar 20 Mar 2007 - 16:47

Je vais plutôt dans ton sens.

C'est débile qu'on se batte tous pour un CDI ( cf l'Appel de Raspail)
ou pour le SMIC. C'est ça qu'on demande 1500€ par personne ?

En fait je serai pour que les travaileurs touchent le fruit de leur travail et pas un salaire. Sérieusement tous ces problèmes sociaux viennent aussi du fait que l'homme n'a plus la possibilité de subsister par ses propres moyens.

Alors que tout vient gratuitement de la nature et de la production végétale, que le seul travail permet de se faire un logement, de trouver à manger, on arrive dans un monde ou tout se paye.

La vie, la santé, l'éducation, le transport, tout est devenu des services que l'on consomme, dispensés par des professionnels. De gratuits et ils sont devenus payants et contre-productif (cf Ivan Illich, les monopoles radicaux et les seuils de contre-productivité).

Il n'est plus possible de se construire un logement quand on est à la rue, ni de faire pousser de quoi manger.

Le travail qui reposait sur un savoir-faire inexpropriable, avec l'industrialisation et la guerre de 14, qui a exterminé une génération, donc la capacité de transmettre ce savoir-faire, repose maintenant sur le service de machines appartenant au capital ou à son serviteur l'état, et que le quidam n'aura jamais la possibilité de posseder.

La production de biens de qualités inscrits dans un developpement durable (on faisait pousser des arbres des siècles en avance pour construire des bateaux, la terre des paysans était un bien qu'il cédait à ses enfants) est remplacée par des biens de consommation éphémères, qui détruisent la planète lors de leur production, de leur utilisation et de leur mise à la poubelle. Le faible prix étant une pure illusion puisqu'ils rendent les biens de qualité inaccessibles.

La solidarité ne devrait s'exprimer que pour pallier les situations extrême, comme les maladies graves, les accidents, etc ... Pas pour gérer les desordres dues à l'exploitation acharnée de la nature et de l'homme.

Donc ce ne sont pas des minimas que nous demandons, ce sont les moyens, les outils, qui permettent à l'homme de produire ce dont il a besoin. Que l'on redistribue le surplus, c'est une bonne chose. Que l'on asservisse l'homme au système en le rendant dépendant de services pour pallier ce qu'on lui a volé, c'est une mauvaise démarche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deconstruire.babylone.over-blog.org
la p'tite insoumise

avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 20/03/2007

MessageSujet: Re: Non à l'augmentation des minimas sociaux   Mar 20 Mar 2007 - 17:17

tiens c'est drôle, nous tenions le même genre de discussion ce matin au boulot...chantier d'insertion en maraichage BIO...super !!
nous sommes tous à temps partiel bien evidemment... en CAE ou CA (anciennement CES)...

Nous produisons plus d'une tonne de légumes par semaine pour remplir les petits paniers des adhérents (moi je les appel actionnaires).

sur environ 20 jardiniers, seuls 2 ont un réel projet d'avenir derriére : installation en exploit agricole.(et là c'est un autre débat..)
pour les 18 restants, à la fin du contrat...que dalle, juste tes yeux pour pleurer et tes mimines pour aller te servir dans les grands magasins parcequ'il faut bien bouffer...(chaud avec nos à peine 500euros...)

Pour la majorité il ne s'agit ni d'une revalorisation des minimas, ni 1 cdi, mais juste une reconnaissance...sociale, humaine : le droit aux soins médicaux, le droit au logement, à l'éducation...

Pour en faire les frais, je suis pour faire sauter les chantiers d'insertion
qui ne me semblent insérer personne, et j'aurais tendance à me rapprocher de cette idée de SEL service d'échange local...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François Carton



Nombre de messages : 342
Localisation : Manhal-15150 Laroquebrou
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: Non à l'augmentation des minimas sociaux   Mar 20 Mar 2007 - 18:00

Moi aussi j'ai fait un "chantier d'insertion", entretien de berges de rivières pour que les bourgeois pêcheurs puissent taquiner le goujon sans se piquer les fesses dans les ronces...
toutes les semaines on avait une "formation" avec un genre de bourrique qui venait nous expliquer "qu'on devait faire des efforts pour trouver un vrai travail"... parce que tronçonner et tirer des branches toutes la journée c'est pas un vrai boulot...
son boulot de "formatrice" a 2 balles, ça par contre c'était un boulot...
On serait pas en train de marcher sur la tête ?
La dignité ça s'achète pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christian

avatar

Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: Non à l'augmentation des minimas sociaux   Mar 20 Mar 2007 - 18:03

Cela fait un moment que le monde marche sur la tête, et cela s'aggrave de jour en jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://c.lab.over-blog.com
François Carton



Nombre de messages : 342
Localisation : Manhal-15150 Laroquebrou
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: Non à l'augmentation des minimas sociaux   Mar 20 Mar 2007 - 18:09

la p'tite insoumise a écrit:


Pour la majorité il ne s'agit ni d'une revalorisation des minimas, ni 1 cdi, mais juste une reconnaissance...sociale, humaine : le droit aux soins médicaux, le droit au logement, à l'éducation...

Pour en faire les frais, je suis pour faire sauter les chantiers d'insertion
qui ne me semblent insérer personne, et j'aurais tendance à me rapprocher de cette idée de SEL service d'échange local...

Merci, p'tite insoumise ! Merci Antoine !
Ce que nous voulons : une reconnaissance humaine, une dignité, des droits, de la gratuité. Pas du fric, ça pue et c'est mort (Freud voyait d'ailleurs une relation entre l'argent et le caca).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la p'tite insoumise

avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 20/03/2007

MessageSujet: Re: Non à l'augmentation des minimas sociaux   Mar 20 Mar 2007 - 18:31

François Carton a écrit:
Moi aussi j'ai fait un "chantier d'insertion", entretien de berges de rivières pour que les bourgeois pêcheurs puissent taquiner le goujon sans se piquer les fesses dans les ronces...
toutes les semaines on avait une "formation" avec un genre de bourrique qui venait nous expliquer "qu'on devait faire des efforts pour trouver un vrai travail"... parce que tronçonner et tirer des branches toutes la journée c'est pas un vrai boulot...
son boulot de "formatrice" a 2 balles, ça par contre c'était un boulot...
On serait pas en train de marcher sur la tête ?
La dignité ça s'achète pas !

...Moi j'vais plutôt chercher des tétards sur le bord des riviéres que pêcher ! Laughing
ton chantier d'insertion me fait envie, parcequ'au moins, il y a formation (aussi pourrie soit elle ;o) ), mais nous on peut toujours courrir (ou pourrir !)
"stop the world, iwanna go down " ! drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christian

avatar

Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: Non à l'augmentation des minimas sociaux   Mar 20 Mar 2007 - 18:43

Commençons par supprimer l'impôt privé que représente la rétribution de l'actionnariat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://c.lab.over-blog.com
myrramax

avatar

Nombre de messages : 71
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: Non à l'augmentation des minimas sociaux   Mer 21 Mar 2007 - 20:31

Je suis d'accord avec le sujet : "non à l'augmentation des minimas sociaux". En même temps, je pense qu'il faut y aller progressivement. En permettant à tout le monde de vivre mieux et donc de ne pas penser tout le temps à ce qu'on va bien pouvoir donner à manger à nos enfants, on permet à tout le monde de réfléchir et d'apprendre (à comment) vivre mieux avec moins. Même si je suis d'accord sur le principe, il me semble que c'est aux plus riches de payer le plus, en attendant une "réeducation" des populations abruties par (devinez qui?)... TF1 par exemple. Faut reconnaitre que l'idéal qu'on nous montre est celui qui possède le plus.
Commençons par une meilleure répartition des richesses, le erste en découlera, on aura peut être notre décroissance...
Bon, c'est un peu décousu, mais je suis sûre que vous voyez où je veux en venir.
Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antoine



Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: Non à l'augmentation des minimas sociaux   Mer 21 Mar 2007 - 21:57

Disons que d'abord il y a l'urgence :

A manger, un logement,

Arret de la polution atmosphérique.

L'urgence nécéssite de l'aide sociale, des minimas.

Ensuite il faut mettre en place un monde plus equitable, donc finit l'industrialistaion. Mais ça peut se faire en douceur. En mettant un stop aux deséconomies externes par exemple. En obligeant les assurances à payer pour les dommages sociaux et naturels.

Ensuite on pourra produire des outils "conviviaux", c'est à dire qui multiplie la force de l'homme sans atteindre à ses libertés. Comme le vélo. Si on met à disposition de chacun des outils modernes et surtout la liberté de s'en servir, alors on peut reconstruire l'économie, chacun ayant les moyens de participer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deconstruire.babylone.over-blog.org
François Carton



Nombre de messages : 342
Localisation : Manhal-15150 Laroquebrou
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: Non à l'augmentation des minimas sociaux   Jeu 22 Mar 2007 - 16:20

Je suis quelque part heureux de voir que ce thème, quoique formulé de manière un peu provocatrice, rencontre des échos plutôt favorables.
Mais Miramax et Antoine sous-entendent que les gens ne seraient pas "mûrs" pour la décroissance... C'est un peu un autre sujet d'ailleurs, car ne pas "augmenter" ce n'est pas "décroître" mais simplement se stabiliser.
Et puis une petite augmentation ferait quand même pas de mal, mais 300 euros c'est se foutre de la gueule du monde en sachant bien que de toutes façons on risque pas d'être en situation de pouvoir...

Mais le fond de mon idée, c'est surtout que l'amélioration du quotidien des français les plus pauvres ne doit pas essentiellement passer par le fric.
J'ai déjà cité Freud qui voyait un lien entre l'argent et les excréments. Car l'argent est une possession morte, en quelque sorte le déchet d'une activité, mais non une activité en soi. L'argent, le capital, sont passifs, morbides, fécaux. Certes l'argent est pratique pour échanger, mais au-delà d'un certain seuil il devient purement accumulatoire et rend cupide.

Pour rompre avec cette logique, l'amélioration de la vie doit donc passer par d'autres voies :
- des droits réellement appliqués et universalisables
- des services nouveaux (transports en commun, qualité de vie...)
- le développement de la participativité, de la solidarité

Si un hypothétique "gouvernement Bové" ne servait pas à impulser ce grand virage sociétal (d'une société de possessivité à une société de partage), à quoi servirait t'il donc ?

Donc on pourrait dire "non à l'augmentation des minimas" mais "oui à l'accroissement des droits et de la convivialité".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luisito

avatar

Nombre de messages : 26
Age : 35
Localisation : Valbonne (06)
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Non à l'augmentation des minimas sociaux   Jeu 29 Mar 2007 - 16:16

Pour moi le pb c'est le salariat.

Je pars du constat que pour la majorite des francais (pas forcement smicards ou moins... meme a 2000 euros par mois) le salaire ne sert que:
- obtenir le minimum vital (logement, nourriture...)
- aller travail (transport, voiture, un logement pas trop loin donc plus cher, vetements "corrects")

Et quand un salarie arrive a degager un petit surplus... il l'engloutis dans des loisirs (tele, cine, vacances) histoire d'oublier un peu son travail.

Voila la situation: a quoi cela sert-il de travailler?

A partir du moment ou travailler ne sert qu'a se donner les moyens de travailler, on comprend que certaines personnes voudrait profiter du RMI pour simplement vivre... et ils ont raison.

On a donc un RMI qui est utilisable par deux types de populations:

  • le chercheur d'emploi qui ne trouve rien
  • le "glandeur" qui a renonce au travail
Et forcement on peut comprendre que certaines personnes ont des reticences a augmenter le RMI(1), celui qui soutient le chomeur pour eviter qu'il tombe dans la misere, sachant qu'il va profiter a celui qui n'a aucune ambition de travailler... lui faisant ainsi un cadeau gratuit!

Le pb est que en france on a pas le choix entre travailler et ne pas travailler. Qqun qui renonce a travailler pour vivre simplement en cultivant un bout de terre ne peut pas! Il est oblige de louer un appartement et d'acheter sa nourriture.

Les bases memes de la vie sont marchandisees. Donc pour pouvoir vivre sans salaire, on est oblige de vivre de l'assistance public.

Bref tout ca pour dire qu'a mon avis, on devrait pouvoir donner la liberte aux gens de travailler ou de ne pas travailler:
- les travailleurs qui ne peuvent pas travailler s'inscrivent au chomage et percoivent une aide correcte pour vivre en attendant (et la je vois pas d'inconveniant a l'augementer de 300 euros pour leur permettre de vivre decement)
- ceux qui renoncent aux travail, on leur donne de quoi se sortir du systeme de marchandisation en leur permettant de s'installer dans un village altrenatif et d'avoir un bout de terre pour se loger et se nourrir.

Actuellement le prix de la terre est telle, et la legislation est telle que sortir du salariat est quasi impossible. Ce qui explique que certaines personnes n'ont pas d'autre chose que de quemander de quoi vivre a la societe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Non à l'augmentation des minimas sociaux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Non à l'augmentation des minimas sociaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ne pas confondre l'inflation et l'augmentation des prix
» Pourquoi autant pour avantages sociaux ????
» Sociologie des rapports sociaux
» Augmentation des prix des fards mac
» Augmentation en vue ou pas ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les électrons libres :: Le programme-
Sauter vers: