Les électrons libres

Un forum pour refaire le monde qui en a bien besoin
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 des écolo qui sans foutte de dieu-eta

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
themroc

avatar

Nombre de messages : 173
Date d'inscription : 24/02/2007

MessageSujet: des écolo qui sans foutte de dieu-eta   Jeu 1 Mar 2007 - 11:37

il ya des ecolo comme la compgnie tournesol ne conte pas sur l'eta pour agir Présentation
Nous sommes un groupe d'architectes, ingénieurs, mécaniciens, jardiniers, cuisiniers et musiciens qui animons un spectacle de sensibilisation des conférences et expositions des chantiers sur le terrain

Les objectifs
Enrayer le processus du basculement climatique dû au réchauffement planétaire par une responsabilisation écologique à taille humaine.
Renforcer les réseaux d'échanges et de solidarités nord, sud, est, ouest

Journées d'éveils et d'informations écologiques et sociales
La compagnie TOURNE-SOL. avec son projet "Ni nomade ni sédentaire, je suis solidaire de la planète dans les faits", vous propose d'animer des journées d'éveils et d'informations écologiques et sociales.

La présentation de son plateau-remorque avec un spectacle, des conférences, des expositions, des débats et, le cas échéant, des chantiers collectifs, permettra à chacun d'apprendre ou de s'exprimer. Il s'agit de rassembler lors de ces journées, les associations, les écoles, les collectifs et individus d'une ou plusieurs communes afin de discuter ensemble de nouvelles perpectives pour l'avenir de la planète et des espèces qui la peuplent. La tournée de solidarité écologique et sociale s'effectuera en deux temps.

Trois à six mois en Europe afin de développer les contacts de solidarité et de réunir les moyens nécessaires à l'organisation d'un grand déplacement vers le continent africain. Puis, le temps qu'il faudra à la troupe pour étudier l'implantation d'un lac à la limite du désert, et le réaliser avec l'appui local. A plus long terme il s'agit de renforcer un réseau d'échange et defraternité.

un spectacle de sensibilisation "Je suis solidaire de la planète dans lesfêtes"

Un semi-remorque de 12,50 mètres de long, de 2,50 m de large et de 3,50 m de haut, qui s'ouvre comme une fleur pour déployer un plateau de130 mètres carrés.

A son bord, un appareil de production bio énergétique et renouvelable (solaire et biocombustible), des cultures de toutes sortes, une gestion particulière de l'eau, une scène et la loge des artistes.Une mise en scène musicale riche en anecdotes et sketches pour présenter des moyens de répondre au basculement climatique et aux inégalités liées à la mondialisation du commerce (OMC, FMI...). Analyse humoristique et légère d'une situation dramatique et lourde où les catastrophes nous inondent et où pleuvent les solutions. De l'histoire aux perspectives écologiques et sociales, comment se prendre en main pour renouer avec la planète.

Présenter les potentiels à ceux qui portent l'avenir : les enfants, les jeunes et pourquoi pas les moins jeunes.

Adapter l'intervention en fonction des situations et des personnes. Tenir compte des cultures et de l'actualité pour répondre de façon pertinente aux attentes particulières tout en conservant une vision globale. Voilà comment qualifier le sens et le contenu de ce spectacle à vocation écologique et sociale des conférences et expositions

Non que l'esprit de fête soit illusoire, le retour au sérieux pour satisfaire les curieux est nécessaire afin de définir plus précisément les enjeux et les moyens d'y parvenir. Le basculement climatique bat son plein, on le remarque par des tempêtes, cyclones, raz de marées, inondations, sécheresses de plus en plus nombreuses. Tout ceci essentiellement dû à l'émission du dioxyde de carbone et d'autres gaz à effet de serre.

L'aménagement du territoire et ta conception même des constructions, le secteur de l'industrie, de l'équipement et des transports favoriseront malheureusement ce processus par l'emploi quasi systématique d'énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon). La démarche de sortir du nucléaire et des ressources fossiles est l'affaire de tous.

Les sources d'énergies inépuisables que sont le soleil, les biocombustibles et les biocarburants, accompagnées d'une meilleure gestion collective, sont d'irremplaçables armes pour faire face à la pollution atmosphérique.

En outre, la disparition du végétal en milieu urbain entraîne une dégradation climatique locale considérable. La déforestation facilite d'autant plus ce basculement au niveau mondial.

Il peut être alors débattu de la bio architecture, ou comment faire renaître l'habitat écologique et la ville sociale à partir d'intentions et de matériaux sains, parabole solaire, capteurs solaires, capteur solaire, malnutrition , boire l'eau de pluie, filtrage eau de pluie, eau chaude solaire, électricité autonome.

De nouvelles techniques ainsi que des procédés ancestraux comprenant l'application de concepts bioclimatiques comme l'emploi de toitures végétales, l'exposition au soleil et la protection contre les vents dominants, sont des outils importants face aux drames d'aujourd'hui.

L'architecture pour tous et par tous doit s'insérer dans le débat sur la solidarité mondiale, notamment en ce qui concerne les constructions parasismiques, afin d'éviter de perpétuels massacres dans les bidonvilles, et les constructions spéculatives en pleine zone à risques

On pourra également soulever l'abondante question de la faim et surtout des affamés du monde. Prenons en compte que la malnutrition nous concerne tous : certains ont des carences alimentaires quand les autres sont obèses. L'un se nourrit du peu qu'il cueille et l'autre meurt de la maladie de la vache folle. La gourmandise est un vilain défaut et une bonne alimentation remplace bien souvent toutes médecines.

Enfin, tous les thèmes développés plus loin feront l'objet d'interventions plus spécifiques des chantiers sur le terrain

II y a mieux que le dire: le faire. Ces rencontres écologiques et sociales peuvent susciter chez quiconque l'envie d'entreprendre une bioconstruction, de modifier sa gestion de l'eau, ou de réfléchir à une installation énergétique plus respectueuse de l'environnement.

Nous nous proposons de donner des conseils sur des situations précises, de penser ensemble à la ou aux solutions les plus adaptées tant au niveau collectif qu'individuel. Les petites phytoépurations ainsi que les biostations, peuvent participer à leur mesure à l'amélioration de la qualité des eaux des rivières, des nappes phréatiques, des mers, et des océans.

On peut alors comprendre, dans certains cas, la nécessité d'agir vite et concrètement : implanter précisément une construction, mettre en oeuvre une dalle en biomatériaux ou, le cas échéant, repérer les sites potentiels pour la rétention d'eaux pluviales (lac anti-incendie, citerne d'eau potable).


Contact caravane
caravane.tournesol@gmail.com
http://flore99.free.fr j'ai bu leur vint et partager leur vie flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
des écolo qui sans foutte de dieu-eta
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rejetons les paroles sans valeurs de ce monde éloigné de Dieu
» Creme solaire sans paraben ni parfum?
» Nouveau Mustela sans paraben
» Je fais toujours les choses qui [...] plaisent [à Dieu]. — Jean 8:29.
» A boire sans soif ! (Shweppes pêche light)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les électrons libres :: Politique énergétique-
Sauter vers: