Les électrons libres

Un forum pour refaire le monde qui en a bien besoin
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Prenons en main les institutions culturelles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tina



Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Prenons en main les institutions culturelles   Lun 12 Fév 2007 - 3:44



Au lieu de subir les institutions culturelles, prenons les en main !


Si la précarité des artistes ne relevant pas de l'intermittence devient à ce point criante, c'est bien entendu parce que les politiques libérales successif de gauche comme de droite n'y consacrent pas le budget mais c'est aussi parce que les institutions de la culture fonctionnent comme une caste. Les fonctionnaires de la culture sont vraiment à dix mille lieues des réalités des artistes puisque ceux qui ne répondent pas à leurs critères n'existent tout simplement pas.

Il y a quelques mois sur un forum du Monde une personne sous pseudo m'affirmait que trois artistes sur quatre vivaient de la commande publique et que sans la DAP, il n'y aurait certainement pas autant d'artistes ! Après quelques rectificatifs argumentés de ma part il a reconnu qu'il travaillait au Ministère de la Culture et qu'il venait de rendre un rapport sur les plasticiens. Il a conclu un peu désabusé : Je sais que ces chiffres sont faux puisqu'ils sot ministériels ". Il est temps de changer tout ça : Pas les personnels, bien sûr mais leur façon de travailler.



Participation des artistes aux commissions d'attribution des aides publiques

Changer le fonctionnement des institutions de la culture est un vaste chantier. Tous les artistes sont invités à y participer. Ce doit être l'objet d'un large débat que les associations d'artistes et syndicats mènent depuis longtemps mais je ne sais plus trop où il en sont après cinq ans de droite dure. Si certains artistes qui en font partie parcourent le site Unis avec Bové, ce serait bien qu'ils donnent leur avis mais bien entendu, nul besoin d'être dans une association pour intervenir ici.

Pour que les institutions fonctionnent au plus près des réalités des artistes, et dans la plus grande transparence, il est bien évident que les artistes doivent siéger dans des commissions paritaires d'attribution des aides publiques (pour les arts plastiques CNAP FRAC DRAC etc.. ). Quels artistes ? Représentants des organisations professionnelles ou autres ? Tout ceci reste à discuter bien sûr.

Il semble souhaitable que les artistes ne s'installent pas pour des années dans ces commissions. Sinon, le risque est grand de voir une nouvelle bureaucratie culturelle se créer en circuit fermé. Il est tellement difficile pour chaque artiste de vivre de son art, de tisser des réseaux utiles à sa promotion que la tentation peut être grande de chercher se faire des relations institutionnelles en siégeant dans diverses instances.

ll me semble qu'il faut sortir de cette logique par ailleurs bien compréhensible sur le plan humain. Comment ? En fiant siéger les artistes à tour de rôle dans les commissions : Les candidats vont être rares : Pour l'avoir fait à la DRAC je peux vous dire que ça n'a rien de très amusant à plus forte raison lorsqu'il n'y a presque rien à distribuer. Ça permet au moins de voir comment les choses se passent et quand on parvient à faire répartir ces maigres aides entre ceux qui en ont le plus besoin on se dit qu 'on est peut-être pas venu pour rien. Il est certain que la gauche anti-libérale devra sérieusement revoir ses budgets à la hausse.

En principe les artistes ne se précipitent pas pour participer à ce genre de commission. Comment les décider surtout s'il n'y a rien à y gagner. C'est simple : Il suffit d'inverser la tendance qui veut qu l'on cherche à participer à ces commissions dans l'espoir ( pas toujours suivi dans les faits ) d'obtenir ultérieurement quelque chose pour soi. Il faut commencer par accorder une aide publique ( acquisition commande, bourse etc.) aux artistes et ensuite leur demander en contrepartie de siéger au moins une fois dans une commission

Il me paraît tout à fait concevable qu'une personne qui reçoit une aide publique soit associée démocratiquement au fonctionnement des institutions. Et ceux qui n'ont pas d'aide publique, faut-il les priver de ce droit démocratique ? On peut souhaiter que pratiquement tous les artistes qui en ont besoin recevront une aide sous une forme ou sous une autre Si ce n'était pas le cas ce qui serait plus que regrettable il faudrait qu'ils puissent participer sur la base du volontariat et en étant indemnisé car on ne peut exclure aucun artiste du principe démocratique de ce contrôle citoyen de l'attribution des fonds publics affectés à la création.



Mission dévaluation de la création ouverte aussi aux artistes

Les artistes doivent pouvoir être consultés dans les missions d'évaluation de la création. Quels artistes ? Quelle représentativité ? Sous quelle forme ces concertations ? Tout est à définir. Ce qui est certain c'est qu'il ne faut pas e contenter exclusivement de l'avis des artistes de notoriété mais de donner la parole à tous pour faire reconnaître la diversité des et conceptions et des pratiques artistiques.



Lieux d'art autogérés par les artistes

Lieux d'art autogérés : Je sais que ça se pratique couramment au Québec mais je n'ai pas d'infos précises et surtout je ne demande si l'ensemble des artistes y trouvent vraiment leur compte où si ça permet surtout de faire vivre les associations qui s'en occupent, car ce risque existe aussi. Ce ne sont que des questions pas des affirmations bien sûr. Si des personnes ont des infos sur les lieux d'art autogérés par les artistes, ce serait intéressant de le développer car c'est tout de même une piste très intéressante.Je n'ai fait qu'ouvrir ce chantier de remise à plat des institutions. Toutes les idées sont bienvenues

bientôt en débat sur Unis vec Bové
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: Prenons en main les institutions culturelles   Lun 12 Fév 2007 - 4:41

A ton avis Tina,

Serait-il bon de contacter la FRAAP (Fédération des Réseaux des Associations d'Artistes Plasticiens) ?

il me semble qu'ils aurraient pas mal de chose à dire au sujet de la présence des artistes dans les institutions.
Revenir en haut Aller en bas
Tina



Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: Prenons en main les institutions culturelles   Lun 12 Fév 2007 - 14:41

La question de faire intervenir ou non la FRAAP dans le débat dépasse cadre de l’art et doit donc être débattue par la coordination ou le comité de campagne ou les collectifs de soutien à José Bové. C’est déjà la question de savoir si de s’exprimer le site Unis avec Bové suppose ou non de soutenir José Bové. Au vu des outils de campagne, affiches parrainages signatures il est évident que c’est le site de campagne de José Bové. Est-ce le lieu pour que les associations partenaires des institutions ou des syndicat s’y expriment en tant que tel ? A mon avis ceci parait difficile car c ci supposerait que tous les adhérents soutiennent José Bové. Je ne pense donc pas que la FRAAP puisse s’exprimer en tant que telle. Par contre, si certains de ses adhérents soutenant la campagne de José Bové veulent réagir à titre individuel y compris pour nous parler de leur expérience sur le terrain, il est important qu’ils le fassent et proposent même des idées au débat. Il est certain qu’en cas de victoire de la gauche anti-libérale aux législatives, il faudra réunir toutes les personnes concernées pour transformer les institutions. La FRAAP prendra toute sa place avec les syndicats et les élus de partis politiques de gauche anti-libérale porteurs de propositions sur la culture Ces représentants ne doivent cependant pas s’accaparer tout le débat culturel car il y a des risques que beaucoup de problèmes ne soient pas pris en compte par ces représentants. Je ne sais pas si le débat sur le site Unis avec Bové va se développer mais si c’est le cas c’est aussi une façon de l’élargir. Il faut multiplier les lieux ou les artistes peuvent s’exprimer et faire des propositions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: Prenons en main les institutions culturelles   Mar 13 Fév 2007 - 2:15

oui très pertinant Tina.

tu pourrais contacter des membres de la FRAAP pour y réflechire avec toi, si cela te semble utile. il me semble qu'il y a une partie très importante à développer par rapport aux financements des associations d'artistes. la FRAAP est sur ce terrain depuis quelques années. tu te sentirais l'envie de le faire également ?

si ça te conviens :
je te propose de déveloper cette reflexion/coordination sur le site des électrons libres, puis de poster une synthèse des résultats sur unisavecbove dans la partie progamme politique.


bien à toi,

Nathalie
Revenir en haut Aller en bas
sam telam

avatar

Nombre de messages : 206
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Prenons en main les institutions culturelles   Mer 14 Fév 2007 - 16:28

Bonjour à toutes et tous



En pensant global, je dirais que , d’ une part, il n’ y a pas à differencier les artistes du reste des citoyens.



Donc, Revenu d’ Existence Universelle pour tout le monde (remettre l' Humain au centre de l’ Economie et non le contraire)
voire système d’ intermittence pour tous, y compris les interimaires du batiment, hôtellerie, etc....



Favoriser la créativité de tous et toutes, monter un mur bien droit (j’ en suis incapable), etc....est créativité.



Mettre en place la Taxe Rose sur les robots,
distributeurs de billets, etc...pour favoriser la créativité et
financer des projets utiles à la collectivités, eco hameaux, dev de
nouvelles energies, etc....



Taxer les flux financiers, pour dev idem .



Bref, sortir de ce structuralisme de la spécialisation qui nous empêche de vivre



Les "artistes" ne sont historiquement rien de
significatif, pourtant ils existaient avantde porter ce nom , je pense
qu’ ils doivent retrouver leur place naturelle qui est de mettre l’
imaginaire au service du collectif, en commençant par l’ éducation des
jeunes sur la singularité du regard sur le monde et ce que cette prise
de conscience induit sur le comportement et l’ harmonisation de l’
individu dans le collectif.



C’est urgent et c’est ce qui change le comportement et la nature des liens sociaux que nous tissons entre nous.



DEVENONS DES ARTISTES DE LA RENCONTRE



Sam:sunny:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tina



Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: encore un ptit effort   Mer 14 Fév 2007 - 23:18

Allez Sam, encore un petit effort: supprimons toutes les institutions de la culture !:
Personnellement, ça ne m'enlèverait rien; Au contraire ! Je pense même que ce ne serait pas plus mal. Chacun serait face à ses choix, sa façon de concevoir l'art et serait donc seul maître de son art.

Mais bon, je plaisante. Je pense que les institutions doivent soutenir la création et les artistes. Toutes les formes de création et non pas seulement une idéologie
Et puis la droite aussi cherche à supprimer le ministère de la Culture; On pourrait peut-être lui donner un petit coup de main. Comme ça , il y aurait moins de dépenses publiques et ça ferait moins d'impôts pour les patrons.
Au fait sais-tu que même le revenu d'existence universelle est défendu par des gens ultra libéraux. Pour eux, il doit être donné à chaque citoyen (riche ou pauvre) et ça permettrait d'enlever tout : sécu, retraite... Enfin c'est sûr que ce n'est pas parce que le capitalisme pique des idées généreuses pour en faire des trucs pourris qu'il nous faut renoncer à nos idées généreuses.
Si ça te fait chier qu'il existe encore des artistes, n'empêche pas ceux qui le souhaitent de se définir comme tels . C'est leur droit le plus strict, une question d'intégrité personnelle. De toutes façons, ils ne te demanderont pas la permission Aucune société même totalitaire ne pourra jamais leur enlever ça parce que l'art existe depuis qu'il y a eu des hommes sur terre; Il existe dans toutes les cultures il est donc universel.

Je n'ai même plus envie de m'énerver après de gens qui prétendent le contraire parce que le nombre sans cesse croissant de personnes qui aspirent à devenir artiste ou qui décident coûte que coûte d'assumer cette passion montre à quel point cette conception n'est qu'une vue de l'esprit sans fondement réel. La plupart des artistes ne demandent rien à personne, Ils ne reçoivent aucune aide et sont considérés comme des pestiférés ou des branleurs mais ils s 'accrochent parce que c'est leur vie.

Donc ce que tu proposes c'est un modèle de société qui ne fasse toujours rien pour les artistes. Ce n'est pas bien original. Le programme de Ségolène Royal y suffit amplement. Il n'y a pratiquement rien sur le sujet. Tu aurais dû lui suggérer l'idée d'apprendre à monter un mur bien droit. J'ai l'impression que c'est le genre de projet artistique qui doit lui convenir tout à fait.
Toute créativité n'est pas automatiquement de l'art Elle s'exerce partout la créativité: dans les entreprises, dans la politique, y compris dns les stratégies militaires autour de la spéculation en Bourse... Alors, c'est sûr que tout le monde est créatif mais tout dépend ce que l'on en fait.

Mais donc si je résume : Sur le sujet des institutions: plus d'artistes donc plus d'institutions de la culture. Voilà une solution radicale qui permet de faire des économies. Au fait tous les fonctionnaires de la Culture, on en fait quoi ? Chômage ? Revenu d'existence ? Ah non où ai-je la tête ? On leur apprend à monter un mur bien droit.

Y a des utopies qui font rêver ; Moi celle là, je trouve qu'elle manque un peu d'imagination ; Il va être d’un triste ce monde là c’est une question d’appréciation après tout mais on ne va pas se disputer pour des rêves.
Martina
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sam telam

avatar

Nombre de messages : 206
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Prenons en main les institutions culturelles   Jeu 15 Fév 2007 - 11:20

tres chere Tina



sans doute ta memoire ou ta connaissance de la creativité humaine est-
elle un peu courte, les artistes n' existent que depuis la Renaissance
et un des premiers d' entre eux, entre deux coups de pinceaux sur la
Joconde nous a légué de magnifiques projets de machines de guerre ce
qui repond à ton objection sur la creativité universelle. Les cons sont
partout, la preuve!!



Historiquement, les artistes ont tjrs servi la soupe aux puissants, les
rois, le clergé, la bourgeoisie, y compris en remplaçant les bouffons
qui peuvent tt dire, et même les aparatchiks de l' URSS.

Pourquoi Khlebnikov s' est-il laissé mourir de faim devant la recup
bolchevique de Staline? Pourquoi allait-il voir les chamans de Siberie?

Est-ce que le shitstem actuel des institutions "culturelles" n' a pas
fait la preuve de son inefficacité comme le reste d' ailleurs?



Si je suis ton raisonnement, en relation avec le revenu d' existence
universelle défendu par les ultra liberaux, ce qui impliquerait que l'
idée n' est pas bonne et ne saurait être reprise par notre mouvement,
certains citoyens qui se trompent de combat, ayant voté Le Pen en 2002,
ont voté Non au TCE, donc nous aurions dû voter Oui, c'est exactement
ce que Serge July a voulu nous faire croire en nous traitant de fachos.



Et c'est cette vision là, issue du structuralisme de la pensée qu' il
nous faut combattre: LE VOTE DU CITOYEN N APPARTIENT A PERSONNE, ni
parti, ni courant de pensée.



Et ce n est pas en divisant les citoyens en categories, en cases dans
lesquelles il faut faire entrer les Humains (des prisons de la pensée
en fait) que nous allons les reunir.



En fait, tu divises, tu fais le jeu du pouvoir en voulant distinguer
ceux qui utilisent leur créativité et sont reconnus dans des domaines
de perception bien bornés par la "raison" occidentale de ceux qui
utilisent leur creativité dans des domaines non reconnus. Quid des
sculpteurs "pre colombiens" artistes ou pas?



"Jacques Audiberti, dites-moi que faire? pour que le maçon chante mes chansons..." disait Nougaro



Chère Tina, le mur est-il droit ou ondule-t-il? la est la question du
regard singulier que nous portons sur le monde: LA VERITE EST PLURIELLE.



C'est la tache de tous ceux qui s' occupent de creativité, eveiller, eveiller, et toujours eveiller au MERVEILLEUX



Mon propos n' est pas de rayer de la carte institutionnelle le
ministère de la culture mais de redonner de la dignité et de l' estime
à toutes celles et ceux qui utilisent leur créativité tous les jours
pour avancer sur le chemin de la vie et qui souvent sont dévalorisés et
souffrent, car personne ne leur a dit comme Robert Fillou, que d' être
en vie et d' agir, c'est déjà du Merveilleux, que de faire pousser des
legumes pour les manger ou les peindre sur une toile , c'est déjà du
Merveilleux, que de faire une soudure pour une sculpture ou pour
reparer un tuyau, c'est déjà du Merveilleux, que de souffler dans un
tuyau pour attiser un feu de bois ou faire de la musique, c'est déjà du
Merveilleux.

Capito? reunir plutôt que diviser; l' autre soir je discutais avec un
mec qui faisait les cadres des tableaux que sa femme peint, car il
reconnait lui-même n' avoir aucun "talent" pour la peinture, sauf qu'
un jour, sur un cadre alu, il a voulu faire une soudure avec de l'
acier, et ça s' est mis à boursouffler, à degouliner, le resultat etait
tout sauf nickel et ne donnait pas cet aspect fini du beau cadre
mettant en valeur l' "oeuvre", et c'est là qu' ILS SE SONT APERCUS,TOUS
LES DEUX et c'est dans la relation que la chose est importante que c'
etait aussi une creation en tant qu' irruption du contenant dans le
contenu, c'est à dire d' une interrogation sur la fonction du vide,
élément fondamental de la notion créative....



Car, comme dit le taoïste quand le sage montre le vide, l' idiot(e) ne voit que le mur

Tu ne vas pas t' enerver, moi non plus, il serait bon que tu prennes
connaissance de ce qu' à écrit Charles Fourier sur l' Harmonie sociale,
bien avant que Marx ne nous fasse chier avec la "lutte des places" dont
on a vu un bel exemple recemment à propos du double conscensus.



Pour paraphraser le marquis de Sade:

"citoyens, encore un effort pour être républicains" , car geniaux, vous
l' êtes déjà et c' est ce qui est Merveilleux, il ne reste plus qu' à
en prendre conscience.

Merci à R Fillou



Sam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sam telam

avatar

Nombre de messages : 206
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Prenons en main les institutions culturelles   Jeu 15 Fév 2007 - 14:00

petit ajout

la ville de Bordeaux n' a tjrs pas reconnu qu' elle s' est enrichie
grâce à l' esclavage, aurait-elle peur que les descendants des esclaves
viennent lui réclamer les intérêts du capital accumulé? là, y' a une
vraie question culturelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: Prenons en main les institutions culturelles   Jeu 15 Fév 2007 - 18:28

je ne crois pas que ce soit en s'affrontant de cette sorte sur 2 légitimités que l'on fera avancer le débat. il y a l'universel et le particulier, contenu dans les intervention de Tina et Sam. ça ne s'oppose pas. il faut reprendre le débat autrement que dans cet affrontement.

il y a 4 ans j'avais signé une pétition pour le statu des artistes. Depuis la misère s'est étendue partout dans tous les secteurs. et je suis de moins en moins convaincu qu'il faille répondre par cette initiative de statu qui pourrait tomber dans un élitisme.
les artistes sont en manque de reconnaissance, humilié dans un RMI et ignoré du publique, ou mis (pour très peu d'entre eux) sur un pied d'estale inaccéssible au publique. Entre les deux c'est le néan. Pour que les choses se réequilibre il faut ouvrir très grand, pour que des solutions naissent par la participation de tous.

c'est sur le terrain avec les initiatives des associations d'artistes qui font un travail de maillage dans la population que l'on parviendra à répondre à cette question. donc c'est par l'ENSEIGNEMENT et la PEDAGOGIE que l'on pourra inventer des territoires pour le partage des savoirs en art plastique.
l'urgence est plutot là que de répondre à la question "c'est quoi l'art".

l'art se défini toujours au fur et à meusure qu'il créé. un peu comme l'univers : en expension ou en rétraction, créant son propre espace et sa définition au fur et à meusure qu'il avance ou qu'il recoule.

donc allons y pour l'expension, ouvrons les vannes, développons des térritoires et des propositions pour le partage et l'enseignement des diversités plastiques.
Revenir en haut Aller en bas
sam telam

avatar

Nombre de messages : 206
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Prenons en main les institutions culturelles   Ven 16 Fév 2007 - 1:31

a propos d' enseignement et creativité, j' ai un projet en direction
des jeunes des cités populaires du pourtour de Toulouse sur un atelier
de socialisation par le rythme en reprenant le rythme d' afoxé utilisé
par "les fils de Gandhi "au Bresil, qui pourrait donner lieu à un
travail sur 2007/2008 afin d' être donné pendant le "festival Camino
2008:agir pour la non- violence", pourquoi ne pas y ajouter une
dimension d' arts plastiques par des graphes ou / et des films, photos,
etc...le thème est évidemment "la non-violence" et nous allons chercher
des subventions en relation avec les educateurs qui ont mis sur pied
Camino, qui a rencontré un vrai succés en 2006 .



Voilà, la porte est ouverte, je suis un musicien non seulement
specialiste des cultures afro-bresiliennes, mais aussi plasticien du
sonore, qui travaille sur du rugueux, du lisse, etc....toute chose qui
n' ont rien à voir avec une portée , une clé de sol et des diezes et
bemols. En fait je travaille sur les deux aspects, ce qui me permet de
comprendre les problematiques des plasticiens, puisqu' on a en commun
la recherche, symbolique, archetype, stereotype et semiologie afin de
donner du sens.



Mon email sam.telam@free.fr



C'est serieux



fraternellement citoyen



Sam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prenons en main les institutions culturelles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Prenons en main les institutions culturelles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joli texte : "Aimer la main ouverte"
» Épreuve de Société, institutions et vie quotidienne 2009
» Présentation des causes culturelles du rejet des personnes différentes
» PORTEUR de la MAIN 2007
» La Main Verte (Handy Gurugu)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les électrons libres :: Politique culturelle-
Sauter vers: