Les électrons libres

Un forum pour refaire le monde qui en a bien besoin
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Action sociale et prévention

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fred



Nombre de messages : 31
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 22/12/2006

MessageSujet: Action sociale et prévention   Jeu 8 Fév 2007 - 2:40

APPEL A RESISTANCE AU DEVELOPPEMENT DU CONTROLE SOCIAL

Suite à l' APRES MIDI SERVICES PUBLICS
du 10 JUIN 2006 à LA MOUNEDE – TOULOUSE (31).

ACTION SOCIALE et PREVENTION


Dans le carde de cette après midi de Défense et de promotion des Services Publics en France et sur le plan Européen, nous venons...de tenir une table ronde sur le thème de l'ACTION SOCIALE ET DE LA PREVENTION.

Etaient présents : Le collectif anti délation, la comité de résistance social, des assistants et assitantes sociales du secteur public et associatif, des éducatrices et éducateurs de prévention en milieu associatif , le Président d'un CLAE, et des observateurs intéressés par le sujet : militants du PC, du Comité 31 du 29 mai...


LE SERVICE SOCIAL EST EN DANGER.

D'une part du fait de la paupérisation de la population, nous rencontrons de plus en plus de difficultés à pouvoir répondre aux demandes et aux situations que vivent les gens.

La loi CESEDA traitant des Conditions d'accueil et de séjour des demandeurs d'asile favorise une immigration de travail et limite l'immigration familiale. Outre la conception de l'immigration qui change, cette loi en cours de ratification laisse bon nombres d'étrangers installés en France en situation régulière et sans papiers dans la PRECARITE.

Une pétition du réseau Education sans frontières : Nous les prenons sous notre protection circule sur internet.

La pétition Uni(e)s contre une immigration jetable totalisait hier 68 817 signatures. Elle est également disponible.

- Les moyens ne sont pas à la hauteur :

Des collègues travailleurs sociaux de nombreux services publics craignent pour leur avenir tant leur mission de service public se réduit :
Les personnes agées, la dépendance et le handicap ne sont plus pris en charge par les services sociaux de la CRAM sans que les moyens équivalents et adaptés n'aient été transférés aux Conseils Généraux.
Les services sociaux hospitaliers peuvent de moins en moins répondre aux demandes des patients et des équipes soignantes faute de solution disponible.
La polyvalence de secteur , service social généraliste récupère bon nombre de compétences qui jusque là étaient assurées par d'autres ou qui relevaient du secteur spécialisés sans pour autant qu'il y ait une augmentation de moyens ni une réorganisation adaptée des compétences.

Les professionnels parlent parfois d' « une perte totale de sens de l'action sociale qu'ils doivent mettre en oeuvre(...) et parfois appliquer : Les professionnels répondent de plus en plus à une polyvalence des tâches au détriment du sens même de l'action sociale qu'ils sont censés réaliser sur leur territoire d'interaction.
L'accompagnement social et l'insertion des personnes, des groupes et des familles s'en trouvent d'autant plus remis en question que les conditions d'existence et l'accès aux droits fondamentaux ne sont plus garantis.

Pour cela, nous nous associons aux combats de tous les services publics.

L'insrumentalisation de nos professions pour exercer un contrôle social sur la population se fait au détriment de l'aide que nous sommes censés apporter aux usagers des services sociaux. Le secret professionnel est de plus en plus bafoué en pratique et se retrouve remis en cause dans le projet de loi sur la prévention de la délinquance. Nous ne voulons pas devenir des délateurs.
La refonte programmée de la protection de l'enfance ne doit pas se faire au détriment de l'aide aux enfants et aux familles.

Nous devons tous rester vigilants !

Enfin, le respect de la vie privée et des libertés individuelles est menacé par les lois liberticides en oeuvre dans notre pays, la prévalence du comportementalisme et du déterminisme dans les politiques sanitaires et sociales.

La pétition « pas de 0 de conduite pour les enfants de 0 à 3 ans » qui totalisait plus de 181 000 signataires début juin circule sur internet.



C'est une véritable campagne de revalorisation du secteur de l'action sociale et de la prévention qu'il s'agit de mener maintenant pour résister aux politiques de démantèlement des services sociaux et garantir à tous l'accès aux droits fondamentaux de tous et toutes.


( ajout du 5 décembre 2006 )
- 68 de nos collègues Assistantes sociales du Puy de Dôme résistent en ce moment au fichage des bénéficiaires du RMI et à l'instrumentalisation de notre profession...


En touchant à cette mission de service public, c'est à la démocratie que l' on s'attaque.

A cela nous répondons : Organisons tous ensemble la Résistance !

-Nous avons animé une formation syndicale avec 5 syndicats de la Fédération Solidaires.
- Nous sommes partenaire du Réseau éducation Sans frontières

- Nous participons à la mobilisation contre le Projet de Prévention de la Délinquance avec le Collectif toulousain de résistance à la délation.

- Nous soutenons le campement de personnes SDF implanté depuis le 2 janvier 2007 Toulouse.

- Nous sommes signataires de l'appel national à "l'insurrection des consciences que nous vous invitons à signer également. http://www.insurrectiondesconsciences.org

1ers signataires : Le Comité de Résistance Social, le syndicat de la psychiatrie, le Cotets (coll. travailleurs sociaux en formation).....

50 premiers signataires...( visualiser l'ensemble de la liste sur le forum, courrier des lecteurs )


Pour signer cet appel, nous vous invitons à consulter le site Découvertes et utiliser le lien « pour nous joindre » en page d'accueil du site.

La liste des signataires est visible sur le forum du site Découvertes, courrier des lecteurs.

adresse : http://a_sylvie.club.fr/Decouvertes/index.html
site et forum documentaire

FOND DOCUMENTAIRE sur le forum Découvertes : courrier des lecteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alma



Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: DANGER! L'UMP VOTE les 13 et 14 FEVRIER!   Lun 12 Fév 2007 - 2:26

Les Maires, les Psy de tout acabit, les Educateurs, les Assistants Sociaux ne veulent pas de cette loi de création de la délinquance!

Action et grêve le 13 Février:

Union Syndicale de la Psychiatrie
52 rue Gallieni 92240 Malakoff


tél. 01 46 57 85 85 – fax 01 46 57 08 60


e-mail : uspsy@free.fr – site : www.uspy.fr





COMMUNIQUE DE PRESSE DU 10 FEVRIER 2007




Le projet de loi sur la prévention de la délinquance sera examiné
les 13 et 14 février en séance publique par les députés, avant d'être
soumis à une commission mixte paritaire le 22 ou 23 février.



Depuis le printemps 2004, l’USP s’est engagée avec le collectif
national unitaire dans la lutte contre le projet de loi « dit » de
prévention de la délinquance.Il s’agissait de dénoncer
l’instrumentalisation de la psychiatrie et de l’ensemble du sanitaire,
de ses acteurs et de ses structures, mais aussi celle des enseignants,
des travailleurs sociaux et des éducateurs à des fins de contrôle
social.



L’ensemble des syndicats de psychiatres s’est depuis le début de
l’été 2006 mobilisé sans succès pour demander le retrait de tous ce
qui concerne l’organisation des soins en psychiatrie.



Dans un communiqué commun du 13 novembre 2006, les syndicats de
psychiatres d'exercice public dont l’USP refusaient tout autant le
contenu inacceptable des articles (et notamment le rôle exorbitant des
maires, le fichage des malades présumés dangereux, l’extension de
l’accès aux informations personnelles et la dissolution dangereuse du
secret professionnel des travailleurs sociaux et des médecins), que
l’assimilation pernicieuse de la pathologie mentale aux registres de la
délinquance et de la dangerosité ;ils exigeaient qu’une question aussi
complexe que la réforme de la loi de 90, qui réfère obligatoirement à
la justice et aux droits des personnes, ne soit en aucun cas réglée
par ordonnance et sans le recul d’une discussion approfondie avec les
divers partenaires.



Seule une loi sanitaire globale mûrement réfléchie, en concertation
avec les familles, les usagers et les professionnels de la santé
mentale, sans stigmatisation et organisée autour du primat du soin,
pourra adapter et préciser les nouvelles modalités d'hospitalisation et
de soins sous contraintes pour les malades mentaux.



C’est pour les mêmes raisons que l’USP appelle avec ces syndicats à une journée d’action et grève le 13 février.

Après une tentative de « négociation sous la contrainte » d’une
ordonnance refusée par l’USP les articles incriminés ont en effet
retrouvé leur place dans le projet de loi dit « de prévention de la
délinquance ».

Il ne s'agit pas là de surdité,le gouvernement et les députés UMP
n'ont pas voulu toucher à la cohérence d'un texte dont la volonté
évidente et de constituer par association une « image type du supposé
nuisible » .



La personne fragile, malade ou en situation de précarité, les
pauvres,sont d'abord suspects et il s'agit de les placer sous contrôle
en utilisant les travailleurs des différents champs concerné(
psychiatrie ,sanitaire, social,médico-social ,enseignement).



Ne s'agit-il pas là de faciliter la soumission de la population "au
grand bon en avant vers la modernité" et à la régression sociale sans
précedent qui lui est associée ,en utilisant ces armes d'inspiration
Vichyste et eugéniste?




Tout citoyen travailleur ou pas, syndiqué ou pas est concerné par ce projet liberticide .



l'USP dans le cadre du CNU demande l'abandon de ce texte et appelle à une journée d'action le 14 février.



Pierre Paresys, Président de l’Union Syndicale de la Psychiatrie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
themroc

avatar

Nombre de messages : 173
Date d'inscription : 24/02/2007

MessageSujet: on vous la dit   Mer 28 Fév 2007 - 8:36

on vous la dit il fau écoutez camméme Michel Foucaul vous amie en garde inssi que maurice rajsfus et d'otre comme laurent bonelli et gilles sainati dans la machine à punir study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Action sociale et prévention   

Revenir en haut Aller en bas
 
Action sociale et prévention
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prêt personnel et au prêt à la mobilité de l’action sociale du ministère de la défense.
» introduction à la psychologie sociale
» éducation, sv, pression sociale
» Comment désamorcer la bombe sociale au Maroc ?
» [Grand Thème] La protection sociale, la santé, le handicap

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les électrons libres :: La politique de santé-
Sauter vers: