Les électrons libres

Un forum pour refaire le monde qui en a bien besoin
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Une mesure symbolique forte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Christian

avatar

Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Une mesure symbolique forte   Jeu 1 Fév 2007 - 1:55

Une mesure symbolique forte serait la suppression du transit poids lourds dans les cinq ans. Cela impliquerait :
    - la rénovation de tout le réseau secondaire SNCF,
    - la création d'axes de ferroutage nord-sud et est-ouest,
    - la création de terminaux de ferroutage dans chaque ville importante intégrés à un pôle d'activité.


Ce serait évidemment un pari ambitieux, mais aussi un projet fortement mobilisateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://c.lab.over-blog.com
Frédo

avatar

Nombre de messages : 380
Date d'inscription : 21/12/2006

MessageSujet: Re: Une mesure symbolique forte   Jeu 1 Fév 2007 - 12:26

J' en parlais dans l' énergie où donc je disais qu' il fallait développer le rail, pour le transport de marchandises.

je rajouterais juste une autre mesure forte et attendue : les transports en commun urbains gratuits...et plus de pistes cyclables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christian

avatar

Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: Une mesure symbolique forte   Jeu 1 Fév 2007 - 15:11

Je propose cela aussi. Je l'ai mis dans une autre rubrique. Il est certain que chaque mesure que l'on prend a des effets multiples dans divers domaines. Il faut donc faire très attention aux effets négatifs.

Des transports locaux gratuits auraient des effets positifs induits sur le pouvoir d'achat et l'environnement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://c.lab.over-blog.com
Luisito

avatar

Nombre de messages : 26
Age : 35
Localisation : Valbonne (06)
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Une mesure symbolique forte   Jeu 1 Fév 2007 - 18:17

J'ajouterais que non seulement la gratuite est bien socialement et environnementalement, mais aussi economiquement.

Je m'explique.

Je n'ai plus les chiffres exacts en tete, mais il parait que dans une ville comme Rennes, le cout d'emission des titres de transports et de controle sont superieur aux revenus generes par ces memes tickets!!!

Donc si on rend gratuit les tranports publics, c'est bien pour tout le monde.

Ce qui est par contre regretable c'est que, pour une societe de transport soit beneficiaire il faut donc avoir des revenus, et si c'est pas le citoyen qui paye, c'est les publicitaires et les subventions des mairies, departements, etc.

Tout ca pour dire que la gratuite est loin d'etre utopique!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas
Invité



MessageSujet: Re: Une mesure symbolique forte   Sam 3 Fév 2007 - 1:40

Christian a écrit:
Une mesure symbolique forte serait la suppression du transit poids lourds dans les cinq ans. Cela impliquerait :
- la rénovation de tout le réseau secondaire SNCF,
- la création d'axes de ferroutage nord-sud et est-ouest,
- la création de terminaux de ferroutage dans chaque ville importante intégrés à un pôle d'activité.

Ce n'est pas ce que j'appelle la "suppression du transit poids lourds". Il s'agit juste de le remplacer par autre chose.

Le train est loin d'être une solution viable. Certes, niveau pollution des carburants, c'est probablement meilleur (enfin il reste la production d'électricité...), mais il reste la pollution visuelle et physique (les rails, c'est pas beaucoup mieux que les routes bitumées... et c'est presque encore plus oppressant, de traverser des rails, que de traverser des routes, en tant que piéton/randonneur... et ça nécessite un deuxième réseau de transport, donc redondance...), la pollution sonore (comme pour les avions, faut vivre à côté pour savoir ce que ça représente...), et tout un tas de questions d'organisation... (et puis au final, il faudra quand même bien livrer tout ça au point d'arrivée, donc ça fera pas disparaître les camions au niveau local... ils ne feront que disparaître des grands axes...).

Ce qui faut, avant tout, c'est limiter les déplacements. Renforcer les productions locales, et limiter le superflu.

Ca limitera déjà beaucoup les problèmes.


Pour la question des transports de personnes, j'avais envoyé quelque chose, à la ville de Reims, lors d'une consultation publique quelconque (pour mieux faire avaler leur projet de tramway, passé en force, comme un peu partout...):

Citation :
[...] Deuxièmement, comme dans certaines villes (Lyon et Paris, notamment), il serait bon de développer la location de vélos, avec des personnes spécialisées, dans les lieux fréquentés, et de systèmes de location automatique, à toute heure, et dans les lieux moins fréquentés.

Je ne suis pas adepte du principe du paiement, mais la société n'est effectivement pas prête pour cela. Dans l'optique d'un paiement, en dehors de l'abonnement, pour les personnes qui empruntent régulièrement un vélo, il ne faut pas oublier les personnes qui pourraient souhaiter emprunter un vélo, à titre exceptionnel, et ce quel que soit l'endroit (donc même depuis les postes de location automatique)... Je suppose que le paiement par carte bancaire est une garantie suffisante, pour l'identification...

Il ne faudra pas oublier de prendre en compte les personnes qui souhaitent faire un aller simple, et rendre le vélo dans un autre poste que celui d'emprunt (donc toujours proposer plus de places que de vélo, et gérer le nombre de vélo disponibles, depuis un système centralisé, avec une camionnette qui viendrait ajouter ou enlever des vélos, selon diverses statistiques immédiates, récentes, et plus globales -s'il manque des vélos, aller en chercher aux endroits où peu de monde en emprunte, sans pour autant tous les prendre, et les déplacer vers les endroits avec plus de demande).

De plus, à chaque poste d'emprunt, il faudrait au minimum un plan du quartier, avec la liste des principaux endroits officiels, à visiter, publics, etc., en plus de la liste des postes d'emprunts aux alentours (important pour rendre le vélo, ou s'il n'y a plus ou pas assez de vélos à louer), et des postes pour garer les vélos (en dehors des postes d'emprunts).

Il est important de prévoir tout ce qui concerne les risques de vol, les vélos laissés à l'abandon, etc. Notamment, étudier le coût d'un positionnement GPS -simple balise, aucune lecture possible- (mais faire très attention au respect de la vie privée), créer un vélo avec un forme reconnaissable (même repeint et modifié de façon mineure), prévoir un numéro d'appel gratuit, pour les personnes qui ne peuvent rammener leur vélo, pour une quelconque raison (sans encourager les personnes à utiliser leur vélo jusqu'en dehors de la ville, et ne pas le rammener... -dans ce cas, le déplacement serait facturé), ou pour les vélos abandonnés... (surtout si pas de balise GPS, mais ça peut rester utile avec). Prévoir également un coût minimal de production (sans pour autant que les vélos soient fragiles, bien entendu, mais si on diminue le coût, on diminue aussi les risques de vols, et les conséquences des vols... en plus de pouvoir changer plus régulièrement les vélos...).


Troisièmement, en rapport avec le point précédent, il faudrait développer la location de vélos adaptés, notamment pour enfants et très jeunes enfants (tricycles pour enfants, avec et sans perche de guidage, vélos petite taille), pour les personnes handicapées (que ce soit plus ou moins permanent, ou temporaire... -bras ou jambe dans le plâtre, pour donner un exemple...) et personnes âgées (plus grande stabilité, plus grande facilité pour monter et descendre de vélo, pour le pédalage, notamment tricycles et quadricycles, selles basses, selles larges, selles-fauteuils, pédales à mains, pédales genre vélo couché, etc., etc., sans pour autant associer ces modifications, aux personnes handicapées... n'importe qui peut vouloir profiter d'un plus grand confort et facilité d'utilisation...).

De même, développer les vélos à plusieurs places, que ce soit genre tandems, ou genre voitures à pédales. Pour les voitures à pédales, toit rétractable, voir protection plus complète en cas de pluie. Prévoir des voitures à pédales de 2 à 6 places (voir quelques-unes avec davantage de places -on peut imaginer des genres de mini-bus, conduits par un conducteur employé, avec un trajet précis (voir sans trajet précis, toujours avec un conducteur employé, qui choisirait le meilleur trajet, en fonction des destinations des passagers, mais cela pourrait engendrer des disputes, en cas de passager pressé...), où tout le monde pourrait participer à la propulsion...).

Il faudra bien prendre en compte les différents usages de ces vélos adaptés, notamment pour ceux qui iraient travailler, en plus des classiques touristes... Encore une fois, prévoir des facilités pour rendre le vélo à différents endroits, inclure un plan de la ville et de ces endroits, dans la voiture, etc.

Il est également possible de prévoir un système de "livraison" de vélos et voitures à pédales, à une adresse précise... (par téléphone, avec un numéro vert, et un système d'appel, à tous les postes d'emprunts -utile également pour signaler une crevaison, un problème, etc.).

Comme pour les vélos simples, prévoir différentes adaptations, notamment pour les personnes handicapées et enfants (si possible, trouver un bon compromis pour n'avoir qu'un seul modèle, pour diminuer les coûts...).

Aussi bien pour les vélos que pour les voitures à pédale, prévoir également la possibilité d'une assistance à la propulsion, par dynamo, ou moteur bio... (mais peut-être pas sur tous les vélos, sauf si le coût n'est pas trop important..).


Finalement, aussi bien pour les vélos que pour les voitures à pédale, faire très attention à la pollution engendrée par la production de ces cycles... Il ne sert à rien d'éliminer le problème de la pollution des carburants, si la production des vélos continue de polluer autant... (la présence et construction d'usines d'aluminium, avec construction de barrages, en Islande, avec toutes les conséquences que cela a, ne vaut pas la diminution du nombre de voitures en ville... -même si un vélo nécessite moins de ce genre de matériel, que les voitures... Pareil pour les plastiques d'origine prétrolière...). Pareil pour les postes d'emprunt, même si ce sera probablement plus compliqué...

Quoi qu'il en soit, ne pas faire les choses à moitié, et si des matérieux polluants restent utilisés (vraisemblablement inévitable, au moins pour les premières années/décennies), il faut impérativement faire preuve de la plus grand transparence, et demander des propositions, pour améliorer les choses, avant lancement du projet, et après... (prévoir un coût de production faible, permettra également des évolutions en terme d'usage de nouveaux matériaux, sans avoir à attendre cinq ou dix ans, l'amortissement des coûts...).


Améliorer la diversité, le confort et la sécurité des cycles, en plus d'une location aisée, permettra sans nul doute, de convertir beaucoup plus de monde au vélo, tout en donnant sans nul doute, une image nouvelle à la ville... (pour le principe des bus à pédales, ça a l'air d'exister en Indonésie, notamment, et c'est déjà pensé par certains auteurs de BD, et écologistes, mais ça reste hautement original...).

(sachant que le principal problème, c'est vraiment les matériaux utilisés pour la construction de ces cycles... certes, y'a moins d'aluminium que sur une voiture, mais faudrait vraiment trouver quelque chose de plus facile et beaucoup moins polluant à produire...).

Sinon, y'a bien entendu les recherches sur les énergies alternatives, et les solutions hybrides (genre moteur Pantone (http://fr.wikipedia.org/wiki/Moteur_Pantone), qui a même eu droit à son reportage au 20h, y'a quelques mois... -mais on se doute bien que niveau grand public, pour l'instant ça en restera là, si rien ne bouge ailleurs), mais avant tout, il serait bon de revoir un peu l'énergie mécanique de l'Homme ^_^ C'est simple à mettre en oeuvre, et on gagne du temps, en faisant de l'exercice, pendant qu'on se déplace :)

Si vous voulez conserver les méthodes de déplacement actuelles, il est clair que la gratuitée est particulièrement importante. Et effectivement, ça sera toujours ça de paperasse et d'oppression quotidienne d'éliminée.

Mais ça ne doit pas s'arrêter aux déplacements locaux. Le train et l'avion sont infiniment trop chers. C'est bien gentil d'avoir "le droit de se déplacer" (enfin, pour les déplacements internationaux, ça se limite de plus en plus, vu les contraintes de paperasserie, notamment vers les Etats Unis d'Amérique, mais c'est qu'un exemple...), mais si personne ne peut se le permettre, ou si on est obligé de se sacrifier, pour voyager, je n'appelle pas ça une liberté ou un droit. C'est simplement "possible".

Et la voiture est bien entendu, tout aussi affreusement chère. En plus de l'essence, y'a maintenant 10 euros de péage, pour faire un Paris-Reims, de 200km et une heure trente de trajet... et par le train, la SNCF nous donne encore le moyen de payer jusqu'à deux fois plus cher... (10 euros si on peut prévoir plus de 7 jours à l'avance, et qu'il y a assez de places... 15 euros si on est dans la bonne tranche d'âge, et si y'a assez de place... et sinon, 20 euros, pour le Paris-Reims... -donc 40 euros pour l'aller-retour).

Il est important d'éviter les déplacements inutiles, mais c'est pas une raison pour nous faire payer des prix absolument prohibitifs, pour circuler. C'est une atteinte directe à la liberté de déplacement, et au niveau culturel, c'est une perte énorme (ce qui va bien dans la logique du système actuel, bien entendu).
Revenir en haut Aller en bas
Christian

avatar

Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: Une mesure symbolique forte   Dim 4 Fév 2007 - 20:02

Il faut commencer par s'attaquer à ce que l'on contrôle. De plus, le réseau ferré permet de désurbaniser. La décentralisation voulue par la gauche n'a pas été menée jusqu'au bout. Il faut aussi décentraliser les activités économiques et industrielles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://c.lab.over-blog.com
olivier cabanel



Nombre de messages : 22
Age : 75
Date d'inscription : 05/02/2007

MessageSujet: Re: Une mesure symbolique forte   Mar 6 Fév 2007 - 20:27

pour ce sujet, il ne faut pas tomber dans l'angélisme, la simplification, je dirais meme le poujadisme environnemental: le fret ferroviaire pourrait etre interessant si il subissait une véritable révolution, et ce n'est hélas pas le cas: les convois sont trops lents, trops chers, peu rationnels, il y a meme des wagons qui se perdent!
il y a aujourd'hui des ingénieurs qui se penchent sur le problème: ils sont arrivés a une évidence, pour sauver le fret ferroviaire, il faut tout faire la meme révolution qu'a subi le réseau voyageur, avec l'apparition des tgv.
et ne pas oublier que les nuisances d'une voie ferrée sont considérables, en terme de bruit(parfois plus de 100 db) vibration, perte du paysage. dans la région de Valence, une maison en Pisé s'est effondrée suite aux vibrations des TGV. On ne peut pas faire n'importe quoi, et le réseau actuel est suffisant pour résoudre le problème. il faut donc passer par une nouvelle technologie (voir r-shift-r sur le net).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olivier-cabanel.fr
themroc

avatar

Nombre de messages : 173
Date d'inscription : 24/02/2007

MessageSujet: les long transprot son nuisble a la vie   Lun 26 Fév 2007 - 20:52

on parle q'un autre monde est possible... mai on obli que ce mode actuelle est baser sur le productivisme se qui sinifie qu il demende non pas derépondre au besion de la populations mai de crée cete demende ce qui a méne une logoque de sur produtio donc inportation de la marchandise1
petit 2 pour le long trancprot des produit de la terre dement lutilisation de produi chimique allen jusqua dépratique dirradiation de cette marchandise,petit3 le le long transprt des annimaux tunne vairitable cochemar pour pour heux pour plus dinfos de su http://www.pmaf.org/ pig
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une mesure symbolique forte   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une mesure symbolique forte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» eau et/ ou LM si forte chaleur
» [mesure sarko] le Revenu de Solidarité Active
» Une BD sur mesure !
» Forte fièvre suivie de température très basse
» Mener des recherches à partir de la symbolique militaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les électrons libres :: Politique des transports-
Sauter vers: